ROMS (suite)

Publié le par Rénover Maintenant 21

Le 18 juillet ont eu lieu à SAINT AIGNAN (Loir-et-Cher) des événements graves au cours desquels des bâtiments publics, des véhicules sont saccagés par des gens du voyage à la suite de la mort de l’un des leurs abattu par un gendarme.

Dès le 21 juillet le président de la République déclarait, faisant l’amalgame avec ce qui s’était passé à GRENOBLE : "ces événements soulignent les problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms".

Quelques jours plus tard, le 28 juillet exactement, il réunissait à l’Elysée un conclave pour "faire le point sur la situation des Roms et des gens du voyage".

 

Cette séquence se terminait par le fameux discours de GRENOBLE aux termes duquel il déclarait : "J'ai demandé au ministre de l'Intérieur de mettre un terme aux implantations sauvages de campements de Roms »

Tout ceci est donc bien pensé, pesé, et écrit (le discours de GRENOBLE est lu, on passera d'ailleurs sur le "pouvriez" au lieu de pourriez qui n'a rien à envier à la "bravitude" de Ségolène....); il ne s’agit ni de dérapage ni de confusion fortuite et les ROMS, ressortissants de la communauté européenne, sont bel et bien ciblés en tant que tels.

Alors Monsieur FERRY, membre éminent de l’UMP, est bien imprudent lorsqu’il déclare sur LCI que le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur aurait dû être viré à la suite de la publication de la circulaire concernant les expulsions de ROMS. En effet ce dernier a déclaré que la circulaire en question n’était que la traduction réglementaire de la volonté et des propos du président de la République : s’il fallait virer quelqu’un ce ne  serait peut-être pas celui que l’on croit !

 

Tout ceci est-il anodin et relevant d’une simple question de forme, évidemment non ; c’est même extrêmement grave.

 

Cette démarche ressemble, qu’on le veuille ou non, à ce qui s’est passé pour la communauté juive dans les années 30 en Allamegne puis sous le gouvernement de VICHY en France, ça commence comme cela, puis pour ne pas se tromper on fait porter à ces gens un signe distinctif et puis et puis…

 

Et pourtant, la presse, des responsables politiques de tout bord, nous expliquent que cela n’a rien à voir : les propos de Madame REDING, commissaire européen, peu dans la tradition diplomatique, sont ceux qui s’appliquent à la situation.

 

En France ils sont peu nombreux à tirer la sonnette d’alarme, et à dire clairement les choses : Jacques JULLIARD l’a fait sur LCI face à monsieur FERRY et Arnaud MONTEBOURG sur France 2 lors de l’émission « Les 4 Vérités ». 

 

Aujourd’hui le pouvoir voudrait faire croire aux français qu’il existe un complot européen anti-français ! L’outrance est là et pas du côté de ceux qui dénoncent la politique du président de la République, qu'ils soient européens ou luxembourgeois ou d'ailleurs...

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

aurelinfo 07/10/2010 11:06



Deux +5 en deux jours sur boosterblog pour toi.
Merci d'avance pour le retour
http://aurelinfo.over-blog.com/



Gérard21 20/09/2010 22:03



Pierre Moscovici, sur Radio J a déclaré "on est dans un climat très pourri, très Vichy" , il faut dire les choses
comme elles sont , ilest vrai aussi que le sort réservé aux Roms aujourd'hui n'a rien à voir avec celui des juifs pendant la 2nde guerre mondiale.