MARTINE AUBRY PEUT-ELLE ETRE CANDIDATE A L’ELECTION PRESIDENTIELLE de 2012 ?

Publié le par Rénover Maintenant 21

 Il est incontestable que Martine AUBRY a su, après un congrès de REIMS désastreux, redonner au parti socialiste la position qu’il n’aurait jamais dû quitter dans le paysage politique français.

D’élections locales en  élections locales les résultats sont là pour en attester.

A travers le Secrétariat national à la Rénovation, animé par Arnaud MONTEBOURG, le P.S. s’est engagé dans une profonde mutation (primaires, non cumul des mandats …). Avec  les différentes conventions, la publication du projet socialiste, adopté à l’unanimité, le chemin parcouru est immense.

En tant que Première Secrétaire et compte tenu du travail accompli Martine AUBRY a la légitimité pour être candidate à la présidentielle, pour être LA candidate..

Seulement, voilà, en octobre 2010 les militants ont adopté le principe des primaires et ce passage est maintenant incontournable voire nécessaire.

Alors Martine AUBRY peut-elle être candidate aux primaires?

Il faut revenir à ce qui s’est passé lors du congrès de REIMS, les principales motions soumises aux militants étaient portées par des candidats potentiels à la présidentielle : Ségolène ROYAL, François HOLLANDE…sauf la motion D soutenue par Martine AUBRY celle-ci n’étant pas candidate à la présidentielle, avait alors pour mission de recoller les morceaux d’un parti « en miettes ». C’est pourquoi nous, les rénovateurs, avons soutenu cette démarche dans laquelle Martine AUBRY s’est investie et, on peut le dire, a réussi.

Aujourd’hui, certains la poussent à être candidate, plusieurs députés ont signé une pétition dans ce sens. Elle-même, nous dit-on, y songerait.

Une réponse positive de sa part constituerait une sorte de trahison vis-à-vis des rénovateurs et d’un certain nombre de militants qui lui ont fait confiance et la mettrait dans une situation inacceptable organisant et arbitrant une compétition à laquelle elle participerait elle-même !

Position en totale contradiction avec l’idée même de rénovation…

Aussi toute annonce de candidature de sa part devrait s’accompagner immédiatement de l’annonce de sa démission de son poste de Première Secrétaire, entraînant, ipso facto, la nécessité de procéder à son remplacement dans les conditions prévues à l’article 7.14 des statuts du parti socialiste, c'est-à-dire par un vote des militants, ce qui est impensable à un an de l’échéance présidentielle.

De la même façon, toute entente, tout pacte de Martine AUBRY avec un candidat en particulier, quel qu’il soit, serait incompatible avec sa fonction et serait dommageable pour le parti socialiste tout entier.

La procédure engagée, celle des primaires, oblige tous les socialistes et, plus que tous les autres, la première d’entre eux. En se présentant à ce poste, en  acceptant cette charge Martine AUBRY a pris un engagement moral devant les militants mais aussi devant les français, cet engagement elle doit le respecter faute de quoi la crédibilité du parti socialiste tout entier s’en trouverait altérée et les possibilités d'une victoire en 2012 considérablement diminuées.

Publié dans PRIMAIRES POPULAIRES

Commenter cet article

tutti 49 28/04/2011 11:12



Merci pour ce rappel. Effectivement, M. AQubry et les siens s'étaient engagés, à Reims, à ne pas être candidate à la Présidentielle si elle était à la tête du PS. Que reste-t-il de ses belles
promesses puisque se confirme de jour en jour, le fameux pacte passé avec Strauss-Kahn ?


Amitiés.         Eliane Lecoeur