LE P.S. EST-IL CONDAMNE A GERER LE LIBERALISME?

Publié le par Rénover Maintenant 21

livreAMLorsque dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989 le mur  de BERLIN « tombe », « le monde libre », le monde occidental observait la chute du communisme ou plutôt la chute du bloc communiste ouvrant largement les portes du libéralisme sur l’Europe à laquelle ont adhéré en 2004 puis en 2007 d’anciens pays communistes. 

Le libéralisme et la financiarisation du capitalisme mondialisés, avec la bienveillance, la complicité, la naïveté de la sociale démocratie européenne, ont donc pu tranquillement s’installer. 

Seulement voilà, 20 ans après, c’est ce système triomphant qui s’effondre à son tour et exige des travailleurs qu’ils se sacrifient pour le sauver en les prenant en otages.

Tous les gouvernements européens avec le FMI cautionnent l’attitude des banques et nous expliquent qu’il n’y a pas d’autres solutions. 

Et pourtant, le 9 décembre dernier, l’Islande a obtenu que  ses paiements pour rembourser "la totalité" des quelques 3,9 milliards d'euros avancés par Londres et La Haye pour dédommager leurs citoyens lésés par la faillite de la banque en ligne islandaise Icesave soient étalés sur 30 ans à partir de 2016 à un taux de départ de 3% pour les sommes dues au Pays Bas et de 3,3% pour celles restant dues à la Grande-Bretagne et ce malgré l’arrivée au pouvoir des libéraux dans ces deux pays.

En mars, un précédent accord qui  prévoyait un remboursement sur 8 ans seulement et à un taux d'intérêt de 5,5% avait été rejeté par 93% du  peuple islandais et surtout par son président Olafur Ragnar Grimsson qui avait opposé son véto et décidé de ce référendum.

De cette histoire il faut retenir que lorsque le président d’un pays libre, aussi petit que soit ce pays, a le courage d’affronter le système, en s’appuyant sur le peuple, il peut le faire reculer.

Il faut aussi noter au passage que dans l’attente de cet accord, le  Fonds Monétaire International avec son Directeur Général, avait cru bon de retarder le versement d'une tranche du prêt de soutien à l'Islande !

Aujourd’hui dans son livre « Des idées et des rêves », Arnaud MONTEBOURG, démontre, qu’un autre système est nécessaire, qu’une autre voie est possible à travers des propositions concrètes et crédibles.

Certes, DSK caracole en tête des sondages – il serait d’ailleurs intéressant de savoir sur quelles propositions concrètes de sa part les français, qui le portent si haut dans les sondages, s’appuient – et il serait en mesure de battre Sarkozy en 2012.

D’une certaine façon, ce dernier n’a pas tort en considérant qu’au final le résultat sera très serré ; ce sera le cas dans une confrontation Sarkozy/DSK parce que le choix qui sera alors proposé aux français ne concernera que la façon de gérer un même système, alors qu’avec la candidature d’Arnaud MONTEBOURG, les français auront à dire s’ils veulent changer de système, ce sera là le véritable enjeu de l’élection de 2012.

Publié dans DES IDEES ET DES REVES

Commenter cet article