DSK candidat?

Publié le par Rénover Maintenant 21

Le 24 mai dernier, lors du désormais traditionnel rendez-vous du Mont BEUVRAY, Arnaud MONEBOURG a annoncé qu’il avait remis à Martine AUBRY, son rapport relatif  à la convention sur la rénovation du parti Socialiste qui doit être soumis au Conseil  national du 8 juin prochain.

 

Ce rapport aborde deux points essentiels dans la démarche de rénovation voulue par Martine AUBRY  et approuvée, par une large majorité, par les militants lors de leur vote d’octobre 2009 : il s’agit d’une part du principe de désignation du candidat socialiste à l’élection présidentielle par des primaires ouvertes et du principe de non cumul des mandats.

Sans en dévoiler les détails Arnaud MONTEBOURG, dans son discours du Mont BEUVRAY a rappelé l’impérieuse nécessité d’organiser des primaires pour donner des règles à une compétition interne qui de toute façon aura lieu.

 

On le voit bien aujourd’hui, qu’on le veuille ou non cette compétition est larvée pour ne pas dire qu’elle a déjà commencé et ces derniers jours c’est autour de l’éventualité d’une participation de Dominique STRAUSS-KAHN que le débat s’est cristallisé.

Le microcosme médiatico-politique parisien nous explique, sondages à l’appui, que celui-ci serait le seul candidat crédible pour toute la gauche et surtout le seul en capacité de battre SARKOZY.

 

A ce stade, compte tenu du poste qu’il occupe et des déclarations qu’il a pu faire, rien n’indique précisément que le projet qu’il pourrait soumettre, à l’appui de sa candidature aux primaires serait de nature à offrir une véritable alternative au système actuel adossée aux textes adoptés par le P.S. et ses militants, lors des différentes conventions nationales qui n’ont d’ailleurs pas eu toutes lieu !

 

Ce qui nous importe aujourd’hui, c’est de tenir bon sur le principe de primaires et de ne pas nous laisser voler cette espérance démocratique qu’elles représentent par les pseudo- intellectuels qui sévissent dans la presse écrite et audio-visuelle, les sondeurs et politologues de tout poil.

 

Certes Martine AUBRY, Ségolène ROYAL, Laurent FABIUS, Dominique STAUSS-KAHN ou François HOLLANDE sont des atouts pour le PS, mais il est hors de question de circonscrire les primaires à ceux-là, voire comme le suggère Ségolène ROYAL en répondant à Nicolas DEMORAND lors de l’émission « C Politique », à elle-même, Martine AUBRY et Dominique STRAUSS-KAHN.

 

Il y a d’autres talents au P.S. dont il ne saurait être question de se priver …

Publié dans PRIMAIRES POPULAIRES

Commenter cet article