AVANT LE 2nd TOUR DES ELECTIONS REGIONALES...

Publié le par Rénover Maintenant 21

Après le premier tour des élections régionales, tout a été dit ou presque.

Il apparaît, à la  veille du second tour que la gauche réunie et unie se dirige vers une victoire.

Pour que cette victoire soit large, il faut que l’électorat de gauche se mobilise fortement.


Comme l’a dit Martine AUBRY, ce ne sera  pas un grand chelem pour la gauche, puisque le P.S., Europe Ecologie et le Front de Gauche n’ont pas pu se maintenir pour ce deuxième tour face à Georges FRECHE.

Il n’y a pas à avoir de regrets, la décision de Martine AUBRY de présenter une candidate en Languedoc-Rousillon était une bonne décision parce qu’elle va dans le sens de la rénovation du P.S..


Ce qui est dommage c’est que tout le monde ne l’ai pas compris et que certains, comme François HOLLANDE, appellent à voter pour Georges FRECHE au second tour , mais peut-on s’en étonner puisque depuis le congrès de DIJON il n’a rien fait pour engager le P.S. sur la voie de la rénovation, pire, il a tout fait pour l’en empêcher !


Alors ces élections régionales auront-elles des conséquences nationales ?


Evidemment oui, non pas par nature, mais parce que le pouvoir l’a voulu, même si aujourd’hui, sentant l’échec venir, il s’en défend.

En mobilisant une vingtaine de ministres ou sous-ministres pour ces élections, en envoyant les ministres et le premier d’entre eux dans les régions pour soutenir ses candidats, en indiquant clairement à travers son  slogan de campagne, « la France change, les régions doivent changer », que la politique libérale de casse des services publics et de retour sur les acquis sociaux voulu par SARKOZY au niveau national doit être mise en œuvre au niveau local tout indique qu’il y a bien eu de la part du pouvoir une volonté de « nationaliser » ce scrutin.


En corollaire, si ce scrutin a des conséquences nationales pour la droite, il en a aussi pour le P.S. et la gauche dans l’ensemble de ses composantes.


Et c’est sans doute la bonne nouvelle du premier tour.

Même s’il y a eu 53 % d’abstentions, ce sont plus de 20 millions de français qui se sont exprimés, ce n’est pas rien.


La droite a fait preuve d’un mépris honteux vis-à-vis des français qui se sont déplacés pour voter parce qu’ils n’ont pas dit majoritairement ce qu’elle souhaitait entendre.

Et qu’est-ce qu’ils ont dit ces électeurs : qu’ils voulaient la constitution d’une force sociale et écologique unie autour d’un parti socialiste fort pour bâtir un projet pour une  société nouvelle basée sur la solidarité.


C’est dans ce sens qu’il faut continuer à avancer, comme nous l’avait indiqué Arnaud MONTEBOURG en août 2008 à SAINT AGNAN, comme cela a déjà été rappelé ici.
Alors pour confirmer les résulats du premier tour, pour les amplifier et infliger une sévère défaite à a droite et renforcer le mouvement qui vient de prendre naissance, il faut aller voter massivement dimanche 21 mars!

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article