AU-DELA DE L'AFFAIRE DSK

Publié le par Rénover Maintenant 21

A la suite de l’arrestation de DSK à New York, il n’est pas question, ici, de faire quelque commentaire que ce soit ou d’émettre le moindre jugement que ce soit sur une affaire dont on ne connaît officiellement à peu près rien.

Mais ne nous leurrons pas, immanquablement, cette affaire va éclabousser tout le parti socialiste et déjà, à droite, les premiers chiens de la meute, Le Pen (la fille) ou Debré (le frère) montrent les dents, et font l’amalgame avec le parti socialiste alors qu’il s’agit d’une affaire strictement personnelle et strictement privée.

Sur ce volet de la question DSK, la retenue est donc de mise.

On peut comprendre que la situation créée par cet événement attriste certains de ses amis qui se voyaient déjà à la tête d’un ministère, mais leurs réactions sont affligeantes et scandaleuses.

Dans l’état actuel de la France, compte tenu des attentes des français, il ne peut pas être question une seule seconde que le P.S. s’arrête de travailler, d’avancer, de proposer. Quelle que puisse être l’évolution de la situation judiciaire de DSK il est évident qu’il ne pourra pas être candidat aux primaires et par voie de conséquence il ne sera pas candidat à l’élection présidentielle de 2012.

Car les primaires doivent bien avoir lieu selon le calendrier maintenant engagé, ce processus a été décidé à la suite d’un vote des militants que seul un autre vote des militants pourrait défaire, mettre les primaires entre parenthèses serait une absurdité sans nom !

DSK n’a jamais été le candidat du parti socialiste.

En 2006, 80% des militants s’étaient prononcés contre sa candidature et aujourd’hui sa victoire supposée et annoncée n’était qu’un montage médiatico-sondagier rendu possible par ses amis et ceux de son épouse, qu’ils comptent dans le monde des affaires, de la banque, des médias et de la communication.

Ce fait divers, très grave, dont DSK est l’objet ou l’acteur, la justice américaine le dira, doit inciter le P.S. à la plus grande prudence, il n’existe pas d’homme ou de femme providentiel(le), seules les idées ont du poids et c'est sur terrain là qu'il faut porter notre effort.

Aujourd’hui la France se trouve face à deux questions majeures qui sont d’une part les effets pervers de l’utilisation paroxystique des institutions de la Vème République par le président en poste et la situation catastrophique dont sont victimes les français à cause d’un capitalisme financier mondialisé dévastateur, d’autre part.

La création de 500 000 places de crèche pour les petits français est sûrement une  proposition propre à satisfaire beaucoup de jeunes parents, est-ce à la hauteur des enjeux auxquels la France est confrontée ? Est-ce vraiment un rêve français ? C'est au mieux un prgramme de président de Conseil Général de Corrèze ..!

Aujourd’hui, seul Arnaud MONTEBOURG fait la proposition à la fois d’une VIème république et de la « démondialisation », seule attitude à la fois courageuse et responsable pour un homme politique de gauche, pour un homme d’Etat qui prétend gouverner la France.

C’est pourquoi les rénovateurs apporteront leur soutien sans faille à Arnaud MONTEBOURG dans ce combat.

Publié dans DES IDEES ET DES REVES

Commenter cet article