APRES LE DISCOURS DE GRENOBLE ...

Publié le par Rénover Maintenant 21

La fête populaire de Frangy en Bresse, devenue incontournable, l’Université d’été du Parti socialiste de La Rochelle arrivent à grands pas et vont nous conduire dans les mois qui vont suivre vers des rendez-vous essentiels pour notre parti et la gauche toute entière : les  conventions nationales  sur l’international et l’égalité réelle, pour la fin de l’année 2010, les élections cantonales, les sénatoriales, les primaires et enfin l’élection présidentielle de 2012.

Que de chemin parcouru depuis l’affligeant congrès de Reims et quel qu’ait pu être notre positionnement à ce moment là, nous pouvons être, aujourd’hui, satisfaits du travail accompli par Martine AUBRY et son équipe.

Avec l’affaire WOERTH, nous voyons un pouvoir corrompu qui dévalorise notre République.

Aux abois, le président et sa majorité ont choisi, pour se remettre dans le jeu pour 2012, le thème de l’insécurité.

C’est vrai, ce choix a été payant pour l’UMP lors des deux dernières échéances présidentielles ; aujourd’hui reprendre ce thème est l’aveu implicite de l’échec de la politique menée par SARKOZY depuis plus de 8 ans et par conséquence, pour être crédible il se radicalise, se « frontnationalise » comme l’a dit, fort justement, Arnaud MONTEBOURG.

Jusqu’à présent, le lien insécurité-immigration était l’apanage de LE PEN et de ses amis ; avec son discours de GRENOBLE, SARKOZY ne cherche plus à siphonner les voix du FN, clairement il y substitue l’UMP.

La situation est donc extrêmement grave et la surenchère des chiens de garde de l’UMP, dans un contexte de remaniement gouvernemental prochain, ne fait qu’envenimer un climat déjà passablement nauséabond, la dernière sortie d’ESTROSI (se verrait-il premier ministre ? « les c.., ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît »), concernant les sanctions infligées aux maires  qui seraient considérés comme laxistes en matière de sécurité publique, en est l’exemple frappant.

L’UMP a tort de fustiger le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU, c’est bien parce que la France est le pays des Droits de l’Homme qu’il pointe du doigt sa politique en la matière, c’est pourquoi le rapporteur du groupe, l’Américain P.-R. PROSPER a déclaré concernant l’idée de déchéance de nationalité pour certains français l’ayant acquise récemment : « il y a une contradiction entre l’image exportée à l’étranger et la réalité sur le terrain (…). Il est temps que vous fassiez vivre les rêves d’égalité et de fraternité » (Propos rapportés par Agathe Duparc, dans un article du Monde daté du 13/8/2010).

Il revient au Parti socialiste et à la gauche toute entière de faire vivre  ces « rêves d’égalité et de fraternité », en France mais aussi dans le Monde ;  ce n’est pas un désir, ce n’est pas un espoir, c’est un devoir.

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article