DOUBLEMENT OTAGE

Publié le par Rénover Maintenant 21

Ingrid BETANCOURT est doublement otage. Elle est physiquement l’otage des F.A.R.C., elle est médiatiquement l’otage de CHAVEZ et SARKOZY.
Celui-ci, dans l’incapacité totale, malgré ses promesses de campagne (souvenons-nous son dernier meeting : «8jours pour le plein emploi, 8 jours pour le pouvoir d’achat… ») de résoudre les problèmes de la France et des français, a, dès sa prise de fonction, mis en place une politiques des « coups médiatiques », mélangeant allègrement d’ailleurs, vie privée et vie publique.
Il faut reconnaître que ça lui a plutôt réussi, en particulier avec la libération des infirmières bulgares.
De fait il est toujours difficile, même pour un opposant, de ne pas se réjouir de la libération d’otages, il l’a bien compris et c’est pour cela que dès son arrivée à l’Elysée il a fait de la libération d’Ingrid BETANCOURT un objectif prioritaire. Il s’est fortement engagé auprès de sa famille avec laquelle il trouve donc naturellement une alliée et un relais médiatique de choix.
Mais là aussi il a échoué.
Il s’est fait doubler par CHAVEZ et les deux otages libérées le 10 janvier "remercient [CHAVEZ] pour son accompagnement " (Clara ROJAS) et pour "sa gestion humanitaire" (Consuelo GONZALEZ). L’ancienne parlementaire invite CHAVEZ  à ne "pas baisser la garde" et à "continuer à travailler pour ceux qui restent".
Le mari d’Ingrid BETANCOURT, Juan-Carlos LECOMPTE, lui-même a déclaré que seul Hugo CHAVEZ est en capacité de facilité la libération de sa femme, parce qu’il est le seul à avoir la confiance du chef des F.A.R.C..
Ce qui sous-entend que SARKOZY ne l'a pas .
Alors SARKOZY se débat, s’accroche et envoie son plus fidèle caniche en Colombie pour tenter de faire croire aux français que c’est lui qui sera à l’origine de la libération, espérée, de l’otage franco-colombienne
Sa déclaration dans la cour de l’Elysée le soir de la libération de Clara ROJAS et de Consuelo RODRIGUEZ était  pitoyable et indigne.
Depuis 8 mois SARKOZY a, au nom de la rupture, considérablement dévalorisé la fonction présidentielle, et incarnant la France, il a rabaissé le pays tout entier.

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article