UNE AUTRE VISION DES CHOSES

Publié le par Rénover Maintenant 21


 
Après les livres à charge dont les auteurs faisaient porter la responsabilité de la défaite du P.S. à l'élection présidentielle du 6 mai 2007 par la seule candidate, viennent de paraître coup sur coup deux ouvrages d'une tonalité différente.
François REBSAMEN, avec son livre d'entretiens avec Philippe ALEXANDRE « De François à Ségolène » et Patrick MENNUCCI, avec « Ma candidate » donnent, sinon les explications, du moins un témoignage, de l'intérieur, très intéressant sur ce qu'a été cette période, de la désignation de Ségolène ROYAL à la campagne proprement dite.
Incontestablement, même si cela n'explique pas tout, la défaite de Ségolène ROYAL et donc celle du P.S., trouve son explication dans l'opposition d'un certain nombre de dirigeants et de militants du P.S. à sa candidature, opposition qui a perduré largement après sa désignation par plus de 60% des adhérents.
Officiellement tout le monde la soutenait mais au détour d'une déclaration de tel responsable, de tel article dans un blog ou dans la presse, les attaques se faisaient assassines : comment espérer gagner dans ces conditions !
Pas assez à gauche, reprochaient certains à notre candidate, quand ils ne la soupçonnaient pas  d'être carrément à droite.
Aujourd'hui encore, certains en sont toujours à attaquer Ségolène ROYAL et ceux qui l'ont soutenue.
Vaut-il mieux SARKOZY que Ségolène ROYAL? A ceux-là de répondre.
Il y un moment où il faut se positionner clairement : ou on reste dans le passé, dans la critique stérile, dans l'incantation, figé dans une posture velléitaire ou on décide d'agir pour réellement rénover le P.S. et le mettre sur les rails qui lui permettront de gagner.
Le remettre sur les rails, c'est rechercher, sur la base de nos valeurs ancrées à gauche et en tenant compte des réalités socio-économiques du monde actuel, les nouvelles orientations politiques du P.S.
Cette recherche  est majeure et doit primer sur toute autre considération.

Publié dans ACTUALITES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article