LA CHAMBRE DES DEPUTES

Publié le par Rénover Maintenant 21

Nous allons voter dimanche pour élire nos députés, ceux là mêmes qui sont sensés représenter le peuple français.
Deux chercheurs du CNRS enseignants à l’I.E.P. de BORDEAUX, Olivier COSTA et Eric KERROUCHE viennent de publier une étude intéressante dans laquelle ils indiquent que les 577 « représentants de la Nation » dans la dernière législature ne représentent en rien la population française puisqu’il n’y avait dans cette assemblée que 12,3% de femmes, que la moyenne d’age était de 57,7 ans et qu’il n’y avait que 0,9% d’ouvriers et 2,4% d’employés ! et ne parlons pas des « minorités visibles »…
Ce qui est également intéressant, c’est que ce sont pratiquement tous des cumulards et que, quelque soit leur origine sociale, leur métier n’est plus qu’un vieux souvenir puisqu’ils sont tous devenus des professionnels de la politique. Dans ces conditions leur réélection devient vitale et souvent dénuée d’idéologie, ce qui ne veut pas dire, souligne Eric KERROUCHE qu’ils font mal leur travail !
Les sondages, relayés par les médias, (les mêmes que pendant la campagne présidentielle) nous prédisent une vague bleue, un tsunami (soyons vigilants, un tsunami peut faire des milliers de victimes), pour certains l’U.M.P. remporterait 80% des sièges à l’Assemblée Nationale ce qui serait tout simplement scandaleux, alors que 47% des électeurs qui se sont exprimés sont contre la politique libérale du nouveau président de la République.
Ce système électoral exempt de proportionnalité, décrié à juste titre, par les adversaires de l’U.M.P., fait un peu oublier le découpage électoral savamment ciselé par « Môsieur »  PASQUA, du temps de sa splendeur. Il est basé sur le  recensement de 1982 et ne tient donc aucun compte de l’évolution démographique, pas plus que des avertissements du Conseil Constitutionnel !
C’est ainsi, qu’en 2002, le député de la 2ème circonscription de la Lozère représentait environ 28 000 électeurs alors que son collègue de la 2ème du Val d’Oise en représentait près de 99 000 !
Aujourd’hui, pour amadouer les électeurs du F.N. et du MoDem, le président de la République prétend, dans une interview au Figaro, être favorable à l’introduction d’une dose de proportionnelle…que ne l’a-t-il fait quand il régnait en maître tout puissant sur la place BEAUVAU ?
Tout ceci montre, que malgré les railleries de certains qui aujourd’hui prétendent porter la rénovation du P.S., lorsque, avec Arnaud MONTEBOURG, nous soutenions que  la rénovation de la vie politique passe par la réforme de nos institutions et l’avènement d’une VIème République,nous avions raison.
Il aura fallu attendre 5 ans après la défaite de Lionel JOSPIN, pour entendre Ségolène ROYAL, enfin, se faire acclamer en évoquant ce thème… que de temps perdu !

Publié dans INSTITUTIONS

Commenter cet article