UN RAPPORT ACCABLANT

Publié le par Rénover Maintenant 21

L’Agence France Presse vient de mettre sur la place publique un rapport de l’Institut National des Hautes Etudes de Sécurité (INHES) datant de décembre 2006 et dressant un constat accablant sur les rapports Police/Population dans le département de la Seine-Saint-Denis, d’où étaient parti ce que la presse sarkozienne avait appelé les « émeutes de l’automne 2005.
 
Ce rapport indique que « les relations actuelles entre la police nationale et la population » [ en Seine Saint Denis] « sont difficiles et empreintes de tensions évidentes » et évoque un « climat d'insécurité permanent » qui risque même de s’envenimer !
 
A l’image du ministre de l’intérieur (qui n’était pas socialiste !) de l’époque, devenu depuis président de la République, ce rapport juge que la police fait preuve d’une « suractivité permamente » en « décalage » avec les « réalités subies par la population ».
 
Ce qui est intéressant dans cette étude, c’est qu’elle souligne les « effets positifs incontestables ». de la police de proximité dont la suppression avait été l’un des premiers actes posés par le ministre de l’Intérieur Sarkozy.
 
 Elle observe en conclusion que « les policiers ont ressenti une dégradation des rapports »après les émeutes de 2005. Il « est donc à craindre qu'aucune stratégie de reconquête du terrain ne puisse se réaliser sans accepter l'idée d'une confrontation plus ou moins longue mais, surtout, de forte  intensité ».
 
Voilà le rapport qui a été caché aux français pendant la campagne électorale qui en dit long sur les résultats de la stratégie du ministre Sarkozy et sur son souci de transparence !
 
Par ailleurs, l’étude réalisée par l’INHES analyse « l'affablissement du Parti communiste dont le département de la Seine-Saint-Denis fut un bastion » et « son réseau associatif (...) actif » comme pouvant être les « racines du conflit ». Cette réflexion doit aussi nous interroger.

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

GérardRM21 04/06/2007 21:27

Monsieur Devedjian, sarkozyste pur jus, à propos de ce rapport a fait preuve d'une  malhonnèteté intellectuelle  sans borne, en déclarant que le PC était responsable de la situation dans le "93" et que le problème des cités était la conséquence de la loi SRU, ces gens là ne reculent vraiment devant rien!