APRES LE DEBAT

Publié le par Rénover Maintenant 21

Une fois de plus au cours de cette campagne l’opinion se laisse manipuler par le candidat SARKOZY et ses valets des médias à propos du débat et de la réaction de Ségolène ROYAL sur l’accueil des enfants handicapés à l’école, pourquoi ? 

 

A ce moment du débat, alors que SARKOZY avait perdu la main depuis longtemps, il veut se lancer sur le terrain habituellement attribué à Ségolène ROYAL : la compassion (cf l’épisode du paraplégique sur TF1) en oubliant un peu rapidement que la suppression des emplois jeunes avait de fait supprimé les accompagnants pour les élèves handicapés. 

 

Ce que Ségolène ROYAL a dénoncé et qui a déclenché justement sa colère et son indignation, c’est la méthode SARKOZY qu’il applique dans bien d’autres domaines : les travailleurs, les victimes, les marins-pêcheurs. 

 

Mais le tour de force de SARKOZY et des médias c’est que, aujourd’hui, le débat ne porte pas sur la méthode mais sur la réalité de chiffres qui n’ont rien à faire là.

Cette méthode consiste en permanence à prendre des thèmes et des sujets qui emportent l’adhésion du plus grand nombre parce que très humains et de plaquer derrière des solutions discutables prises dans le « paquet ».

Cette méthode est immorale parce qu’elle trompe les électeurs. 

 

Des journalistes, des éditorialistes dignes de ce nom et non préoccupés par leur carrière leur avenir feraient bien d’analyser cela plutôt que de nous abreuver de sondages plus ou moins crédibles. 

 

Nul n’est besoin de pressions sur ces petits journaleux de second rang, les choses viennent d’elles-mêmes, le Journal Officiel nous l’apprend : monsieur François BACHY, petit journaliste salarié de Monsieur BOUYGUES entièrement dévoué  au candidat UMP vient de se voir promu au rang de Chevalier dans l’Ordre du Mérite pour avoir suivi, pour le compte de TF1, la campagne du candidat de la droite… ! 

 

Idem pour les électeurs du FN, pas besoin, pour les attirer de combinaisons d’appareil, d’ententes entre personnalités, il suffit de reprendre ses thèmes et de donner les mêmes réponses, c’est comme ça que SARKOZY a siphonné la moitié des voix de Le PEN ! 

 

Ce qui est dangereux chez Monsieur SARKOZY, ce n’est pas tant sa personnalité que ses idées et son programme. 

 

Les électeurs qui se laisseraient prendre à ce jeu d’acteur risquent bien d’avoir des lendemains qui déchantent.

Publié dans PRESIDENTIELLES 2007

Commenter cet article