Quelques mots avant dimanche.

Publié le par Rénover Maintenant 21

 
On ne sait que trop qu’une élection, même présidentielle, se joue sur quelques centaines de voix.
Alors, bien sûr, il y a toujours une bonne raison de ne pas voter socialiste.
 
« Ras-le-bol du vote utile », « on nous culpabilise si on vote autre chose » « j’ai envie de me faire plaisir ».
Ce sera un plaisir de bien courte durée pour un grand déplaisir à suivre qui durera cinq ans voire davantage !
Ce n’est pas un problème de culpabilité ou d’utilité, l’élection présidentielle est celle qui détermine les choix d’un pays, qui réaffirme ses valeurs. La seule question à se poser est donc de savoir si nos valeurs se situent du côté du libéralisme et de l’individualisme ou du côté de la responsabilité collective et de la fraternité.
 
« Son programme n’est pas assez à gauche, si c’est Sarko Le Pen et bien tant pis ».
Quel homme ou femme de gauche peut préférer subir une gestion droitière voire frontiste pendant cinq ans sous prétexte que le programme ne colle pas exactement à ses aspirations ?
C’est croire qu’une fois élue, Ségolène Royal ne sera pas capable d’écouter les revendications de gauche, c’est croire que tout est écrit et que le citoyen n’aura plus aucun droit de parole après l’élection ! Il y a fort à parier que certaines idées de gauche non présentes dans le programme mais revendiquées par des camarades ont plus de chance d’aboutir avec un gouvernement de gauche qu’avec un de droite !
 
« Je vais voter Le Pen parce qu’au moins là, ils comprendront. »
C’est qui « ils » ? Qui sont ces « ils » qui doivent comprendre ? Les politiciens ? Les dirigeants ?
On voit bien là les méfaits de la politique actuelle, le citoyen ne se sent plus responsable de son avenir politique, comme si le monde lui échappait, comme si son destin était entre les mains de quelques-uns. Dieu est mort, mais la World Cie a pris sa place !
Cette vision caricaturale a quelque chose d’enfantin. Je vais punir papa (la droite)/maman (la gauche) en provoquant, en faisant une bêtise pour qu’ils me remarquent.
Cette posture adolescente est surtout dangereuse.
Croire que l’on fait entendre sa voix en votant à l’extrême, c’est croire que ce sont les autres qui décident pour nous. Or rénover les pratiques politiques et mettre le citoyen au cœur du système, c’est lui redonner les moyens et l’enthousiasme nécessaires pour prendre en main son avenir politique.
C’est ce que Ségolène Royal propose à travers la notion de 6e République, théorisée par Arnaud Montebourg.
 
«  La droite et la gauche, c’est la même chose. Ils n’ont pas réussi et ils n’appliqueront pas la moitié de ce qu’ils promettent. Le mieux c’est d’essayer le centre. »
Essayer le centre, c’est réessayer ou plutôt re-subir la droite.
Le centre est enraciné à droite historiquement et concrètement. Bayrou a toujours apporté son soutien à la droite de Giscard à Chirac en passant par Balladur ! L’UDF a voté la majorité des lois présentées par l’UMP de 2002 à 2007.
On entend « oui, mais on peut changer ».
Comment le faire ? Comment croire que Bayrou-celui de la loi Falloux qui voulait financer les écoles privées-peut changer s’il est élu,qu’il fera « un peu de droite et un peu de gauche » alors que l’UDF a des accords avec l’UMP pour les élections législatives ?Comment les députés UDF pourraient-ils gagner des circonscriptions si l’UMP ne leur laissait pas la voie libre en ne présentant aucun candidat ?
Choisir Bayrou,c’est le non-choix.
 
Alors pourquoi Ségolène ?
Ses détracteurs disent qu’elle n’est pas compétente, qu’elle n’a pas les épaules.
Ministre a 29 ans, trois fois ministre, présidente de région…On se demande ce qu’une femme doit faire pour prouver qu’elle a les mêmes compétences qu’un homme ! Qui s’interroge pour savoir si Bayrou a la stature d’un président ? et pourtant il y aurait fort à dire !
Elle ne harangue pas les foules avec talent.
Certes, on peut le reconnaître. Mais si c’est une qualité importante, est-elle nécessaire ? On connaît de malheureux exemples historiques où un homme a été porté au pouvoir par ses talents d’orateur et grâce (à cause) de l’arrivée du son au cinéma: il finit dictateur.
Elle pourrait être plus percutante, plus naturelle, moins comme si ou plus comme ça…On ne sait plus quoi trouver !
Ségolène Royal parle autrement de politique et elle a le mérite d’avoir fait bouger les lignes au sein du PS.
Elle apporte un nouvel élan en politique. Un homme ou une femme politiques qui revendique un syndicalisme de masse, c’est quelqu’un qui n’a pas peur et qui accepte d’éprouver son projet, de le confronter aux citoyens.
La rénovation démocratique qu’elle propose est la ligne force de son projet. Elle a déjà prouvé son volontarisme politique au travers des débats participatifs qu’elle a imposés.
L’éducation comme priorité budgétaire, la  relance du pouvoir d’achat…  ..Que citer encore qui souligne le projet socialiste porté par Ségolène Royal.
 
1voix + 1voix + 1voix……+ ta voix = la possibilité d’apporter de la rénovation, du changement et la possibilité de retrouver l’envie de croire en la politique.
 
Voter Ségolène Royal, c’est ouvrir l’avenir.
 À chacun de nous de l’inventer et de militer pour qu’il prenne vie.
 
 
Céline Maglica, présidente de RM21.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vincent 22/04/2007 23:59


LA FOURBERIE DE NICOLAS SARKOZY


               Nicolas Sarkozy a passé les derniers mois de la campagne électorale à fustiger les habitants de la France en les opposant les uns aux autres. Son vocabulaire avait une connotation violente, tantôt par rapport aux habitants de ce pays, tantôt par rapport à ses concurrents du 1er tour.
               Tout au long de la campagne du 1er tour, il a manqué de respect, à travers ses propos à nombre des électeurs et de leurs candidats favoris.  - "je laisse aux autres responsables politiques le soin d'être du côté des voleurs" - 
               Je parie que sa 1ère démarche pour les 15 jours à venir sera de "se refaire une virginité à ce niveau". Il va tenter "d'endosser l'habit de celui qui a été la cible de toutes les invectives". Il va jouer "l'indigné". Il va probablement proposer à Ségolène Royal de faire en sorte de "relever le niveau" ....
                   Il va nous proposer une France fraternelle alors que depuis 5 ans, il ne cesse de faire le contraire.
                Lorsque je parle qu'il a des choix fort contestables, lorsque je regrette qu'il fasse préfacer ses livres -en version italienne - par le fasciste italien Fini. Dire de lui qu'il doit partager des idées fascistes relève seulement de l'analyse d'un fait et non d'une supposition. Il veut la mainmise de l'UMP sur toutes les institutions.
               Ce sera aussi le rôle de son équipe de campagne. De Brice Hortefeux à Rachida Dati, en passant par Xavier Bertrand ou Alain Juppé, chacun jouera sa partition afin de le montrer plus fréquentable. Après avoir marché dans les pas de Le Pen et accréditer ses thèses, il tentera de séduire les électeurs de François Bayrou. Il tentera de concilier l'intolérable et le juste. Il considérera toute contradiction comme des propos malveillants à son égard, comme des attaques personnelles.
               Je ne serai pas surpris que les responsables de l'UMP trouvent d'énormes qualités à François Bayrou et à ses électeurs afin de les séduire.
               Il est ou soutient le gouvernement UMP depuis 5 ans et il va présenter son projet comme un projet d'avenir tout en caricaturant le projet de Ségolène Royal et le qualifiant d'archaïque. Pourquoi l'UMP ne l'a-t-elle pas fait plutôt?
                Je ne serai pas surpris que Nicolas Sarkozy joue de la peur, il va nous rappeler la menace terroriste. Il va sous-entendre que Ségolène Royal ne serait pas à la hauteur pour gérer une crise. Il va mettre en avant "sa maîtrise à gérer" en rabaissant les capacités de la femme qu'est Ségolène Royal.
              Ne soyons pas naïfs de l'attitude de l'UMP et des amis de Nicolas Sarkozy.
Gardons une France libre, démocratique, ouverte, dans laquelle les Femmes et les Hommes ne seront pas au service des actionnaires des grandes entreprises du CAC 40.
Gardons une France accueillante.
Rejetons une France dans laquelle il y a 3 fois plus de policiers dans les quartiers huppés que dans les quartiers populaires.
Souhaitons une France où la sécurité sera une préoccupation sur tout le territoire.
Souhaitons une France juste.
Souhaitons une France gouvernée par une personne calme, énergique, respectueuse.

Christine B. 21/04/2007 11:44

Céline,
Ton article est géniale ! Si  tous les Indécis pouvaient le lire ...