HUMEUR

Publié le par Rénover Maintenant 21

Si j'ai bien compris le déroulement de la campagne électorale pour l'élection présidentielle de 2007, nous sommes entrés dans une phase au cours de laquelle tous les candidats bénéficient de l?égalité de temps de parole dans les médias.
Jeudi 29 mars 2007, à 8h30, sur l'antenne d'Europe1 (propriété du Groupe Lagardère Media), Monsieur Bernard ARNAULT était l'invité de Monsieur Jean-Pierre ELKABBACH, éminent journaliste dont on connait l'impartialité.
Monsieur Bernard ARNAULT, fils d'un grand patron du BTP, polytechnicien, a mis son intelligence au service des affaires et de la finance.
Il a réussi, il est aujourd'hui à la tête d'une pyramide de holdings : Montaigne Finance qui contrôle la financière Agache qui contrôle Christian Dior qui possède la Financière Jean Goujon qui détient un peu plus de 42% de LVMH (leader mondial de l'industrie du luxe) et son patrimoine personnel est estimé à 21,5 milliards de US.$
Il a été présenté comme tel, par Monsieur Jean-Pierre ELKABBACH qui a mis en évidence le regard éclairé et pertinent que cet homme d'affaires peut avoir sur la situation économique de la France et sur les conséquences du résultat du vote des Français sur son avenir.
La rareté des interventions publiques de Monsieur Bernard ARNAULT, en accentue toute la valeur, selon Monsieur Jean-Pierre ELKABBACH !
Monsieur Bernard ARNAULT a donc expliqué, sur l'antenne d'Europe1, pendant plusieurs minutes, en précisant bien, qu'en cette période électorale il ne voulait prendre partie pour aucun des candidats, tout le mal qu'il pense de la gauche française qui selon lui nous conduirait à la faillite si par, malheur (de son point de vue), mais il n'y crois pas un seul instant, elle était appelée à gouverner la FRANCE après le 6 mai.
Monsieur Bernard ARNAULT a également expliqué le rôle qu'il joue auprès de Monsieur Gordon BROWN Ministre travailliste de Monsieur Tony BLAIR dont il a vanté la politique économique et ses résultats sur l'emploi : c'est vrai que le chômage a bien diminué au Royaume Uni, il suffit de trouver 3 employeurs, travailler 13 heures par jour pour gagner à peine un SMIC pour s'en sortir !
Ah, j'oubliais de préciser que Monsieur Bernard ARNAULT, commandeur de la Légion d'Honneur, s'est expatrié au USA après l'élection de François MITTERAND en 1981 et, accessoirement, qu'il est l'ami de Monsieur Nicolas SARKOZY au point d'avoir été le témoin de son mariage.
C'est vrai, dire que les groupes de presse et leurs petits « journaleux », terrorisés par Monsieur Nicolas SARKOZY (cf l'incident à France 3, voir le Canard Enchaîné du 28/3/2007) ou avides de pouvoir, sont à la solde de la droite, n'est pas vraiment un scoop.
Mais quand on voit les méthodes de ces gens là, on se dit que ça va être très dur pour la gauche et que l'heure n'est pas aux petits calculs.
Nous ne sommes pas dans la même situation qu'en 2002.
Aujourd'hui, nous venons de subir pendant 5 ans la droite et sa politique libérale avec la casse sociale qu'elle a entrainée.
Le sortant, celui qui doit rendre des comptes et assumer le bilan de ces 5 dernières années, c'est Monsieur Nicolas SARKOZY, pas Ségolène ROYAL!
Alors, je suis atterré quand j'entends des candidats comme Marie-Georges BUFFET , Dominique VOINET ou José BOVE continuer à construire leur campagne sur le dénigrement primaire et systématique de Ségolène ROYAL et de son programme, au lieu de créer la synergie nécessaire pour que la gauche pèse lourd dès le premier tour afin d'entraîner la dynamique pour la victoire au second tour et aux législatives.
Sinon, nous revivrons ce que nous venons de vivre en pire ...et pour longtemps!
 
                                                                                                        Gérard Airème-Vintéhun

Publié dans PRESIDENTIELLES 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article