Arnaud MONTEBOURG : AU NOM DU NON !

Publié le par Rénover Maintenant 21

 

 

Après la conférence de presse de Ségolène Royal présentant sa vision pour relancer l'Europe, mercredi 11 octobre, Arnaud Montebourg, porte-parole, se désole que la presse ait surtout retenu son refus de prendre position sur l'élargissement de l'Union européenne à la Turquie lorsqu'elle a dit ("mon opinion sera celle du peuple français") : "Les partisans du non ne peuvent voter que pour elle", assure le député de Saône-et-Loire en citant quelques-unes de ses propositions: la réforme du mandat de la Banque centrale européenne et du pacte de stabilité, les procédures anti-délocalisation, les critères de convergence sociale, les normes environnementales et la "caducité du traité". Laurent Fabius, chef de file du non au PS, ne trouve décidément depuis peu, (!) plus grâce à ses yeux: "On ne peut pas instrumentaliser le clivage oui/non au PS, car alors on ne peut pas se rassembler et Nicolas Sarkozy est président de la République."

Publié dans PRESIDENTIELLES 2007

Commenter cet article

brigetoun 14/10/2006 11:57

le fait est que le corps de l'intervention est bien - conforme au projet - comme chez les deux autres

Thomas Rudolf 14/10/2006 05:39

Si le Garçon commence à nous faire le chantage du Front Républicain commis par anticipation; il abat ses derniers arguments et psalmodie sa faiblesse abyssale comme tous les chefs de claque.
 
Encore un qui ne se donne plus les moyens de croire en sa force et d'avancer un travail et un argumentaire de travail, de réussite et d'engouement.
 
Je répète: ni par anticipation ni à la dead-line je ne commettrai le front républicain. Le P(S) n'a plus à surfer sur son mascaret privé en ne se remettant pas devant ses yeux la promesse issue du 21 avril, du 29 mai et de la crise du CPE.