MARTINE AUBRY VEUT-ELLE VRAIMENT RENOVER LE P.S. ?

Publié le par Rénover Maintenant 21

Martine AUBRY vient d'adresser une lettre à l'ensemble des militants dans le cadre du séminaire de lancement du projet.

Il faut bien sûr, renouer  avec les Français, rebâtir un lien de confiance avec eux et pour cela il est nécessaire de repenser le modèle de société pour être en phase avec leurs aspirations.

Beaucoup de propositions de Martine AUBRY vont dans le bon sens, soit le projet doit primer, mais nous sommes sous la Vème république et vouloir contourner ses règles du jeu nous conduira inéluctablement  à l'échec.


En 2006 nous avons élaboré un projet sans corpus idéologique clair (« une tisane tiède» disaient certains), repliés sur nous-mêmes et nos certitudes, le choix de notre candidate s'est fait trop tard, notre candidate a défendu un projet qui n'était pas le sien en le faisant évoluer à vue avec en prime, certains membres éminents du PS qui lui savonnaient la planche.


Pour espérer l'emporter en 2012, il  faut faire exactement l'inverse!


L'idée des primaires ouvertes et populaires semble être une réponse pertinente pour en finir avec la logique de courant, véritable curare pour notre parti, et éviter les querelles d'ego, chaque candidat devant défendre son projet soumis au vote.


Arrêter dès maintenant le principe des primaires en le soumettant au vote des militants, en en fixant le calendrier c'est un bon moyen justement d'éviter que la question du candidat ne vienne pourrir notre démarche d'élaboration d'une nouvelle doctrine politique ; chacun saura à quoi s'en tenir et ne sera pas conduit à élaborer des stratégies personnelle plus ou moins claires !

Pourquoi reporter au-delà des régionales  le choix de notre stratégie de désignation de notre candidat(e)?

C'est le meilleur moyen d'enterrer cette bonne idée qui est le début d'une vraie rénovation de notre parti pour l'adapter aux réalités de nos institutions et du XXIèmesiècle.

Publié dans RENOVATION

Commenter cet article

Gérard 10/07/2009 08:45

Il va sans dire que "adapter notre parti aux institutions", c'est pour gagner et conquérir le pouvoir pour être en situation de construire la VIème République que nous appelons de nos voeux...Gérard