LE PROJET : "C'EST UN REZ-DE-CHAUSSEE SUR LEQUEL IL NOUS FAUT BATIR LES ETAGES DU SOCIALISME"

Publié le par renover.maintenant 21

"Nous voyons que notre parti n’a pas assez bougé. Il lui reste beaucoup de questions aux implications considérables à trancher. Quelle quantité de compromis pouvons nous accepter avec le libéralisme qui s’apprête à déferler dans les formes les plus outrées ? Jusqu’où assumer la confrontation avec ce système économique qui a pris les formes excessives, dangereuses, du nouveau capitalisme financier ? De la réponse à cette question dépend la nécessité de prendre appui sur la société et les multiples mouvements qui la traversent : sociaux, alter mondialistes, alter européen, environnementalistes, consuméristes qui résistent à la déferlante libérale et à la montée de l’extrémisme de droite. Il nous appartient de proposer le débouché politique d’une autre et d’une meilleure nature.

Notre projet contient un grand nombre de propositions dans lesquelles nous nous reconnaissons. Mais il reste au milieu du gué sur de nombreuses propositions de réformes. Il ne modernise pas assez nos positions et ne porte pas assez loin l’exigence de changement pour convaincre la gauche et le pays que nous pouvons être socialistes dans notre temps, tout en assumant la mission d’être les porteurs d’espérance pour le monde du travail, pour les laissés pour compte de cette société, que nous désapprouvons et que nous voulons reconstruire.

Notre projet symbolise et concentre tous ces problèmes qui n’ont pas été réglés. Nous savons qu’il renvoie à plus tard des choix, qui, parce qu’ils n’ont pas été faits, le seront par d’autres que les militants et selon d’autres procédures.

Et pourtant, ce projet a le mérite d’exister et de nous rassembler face à la déferlante ultra libérale qui menace de se saisir du pays, face à la décomposition du système politique et les solutions ultra autoritaires qui seront proposées au pays. Ce projet réaffirme nos valeurs. Il pose nos ambitions faute de n’en pas toujours dégager les moyens.

Il constitue ce « rez de chaussée » sur lequel il faudra continuer, avec les uns et les autres, de construire les étages du socialisme du 21ème siècle, pour la France et pour l’Europe.

Voilà pourquoi, dans toutes les circonscriptions, les cantons, les communes, les militants rénovateurs, que j’ai l’honneur de conduire, porteront collectivement ce projet. Parce que la nécessité d’évoluer le plus rassemblés possible est désormais plus impérieuse que toutes les autres considérations qui restent dans notre cœur de socialistes. Parce que la bataille qui se prépare dans le pays sera furieuse et dangereuse, nous serons unis derrière ce projet que nous défendrons avec vous devant le pays.

Bien sûr, nous y mettrons, comme chacun, notre vision, notre exigence aussi, mais nous voulons que ce projet arrive au bon port de la victoire. Mieux vaut un projet qui nous rassemble qu’un projet par candidat qui opposerait les uns les autres. Nous serons même les gardiens actifs de certains de ses contenus et de ses avancées pendant la campagne, et après la victoire."

Arnaud MONTEBOURG

Publié dans PRESIDENTIELLES 2007

Commenter cet article

renover.maintenant21 09/07/2006 15:33

Alain : il n' s'agit pas, de ne pas continuer à faire prendre des virages à gauche au PS bien évidemment, mais un peu de stratégie politique ne nuit pas à l'affaire, et RM n'a pas abandonné ses valeurs que je sache !! Il est bon, de temps en temps, d'être un peu constructifs pour assurer l'avenir d'une gauche resplendissante et pour faire triompher nos idées. Et ça c'est aussi du courage politique et de l'audace quoique tu en dises !!  La critique systématique n'a, de mon point de vue, et surtout en ce moment rien de vraiment constructif  ! Alors travaillons et travaillons dur ! L'avenir sera notre récompense !  

alain 09/07/2006 11:46


Anita bien sûr une bonne idée donne l’espoir surtout si elle est complétée par un changement de politique économique.
Par contre les idées doit être mises en œuvre, pour le faire il faut de la volonté, du courage politique, de la détermination, de l’audace, ce n’est pas le cas, Freud définissait cette situation de rêve éveillé. Nous avons déjà connu cette position avec le TCE je vote non mais surtout je ne fais pas campagne, je refuse la synthèse, je critique le projet, c’est une tisane tiède, mais je me rallie en fait c’est une posture de caniche.
Lorsque sera passée l’anesthésiante période footbalistique, la rentrée sera moins facile. Les électeurs salariés de gauche d’ailleurs ne s’y trompent pas, au fait le PS s’intéresse t il aux salariés, compte t il encore des ouvriers parmi ses militants. Il y a longtemps qu’ils sont partis vers les extrêmes.
Continuons notre politique pour les BOBOS et les GOGOS ainsi nous avons toutes les chances de rééditer 2002. La gouvernance molletiste de notre parti a de quoi inquiéter espérons qu’il ne finira pas comme la SFIO. Nous devons réagir.

renover.maintenant21 09/07/2006 09:23

Oui Anita, c'est toi qui a raison ! Nous n'avons pas été trahis car notre objectif à court terme, c'est quand même bien de battre la droite. Le parti socialiste a changé son réglement intérieur : pour pouvoir déposer sa candidature aux présidentielles il faut 30 signatures du conseil national PS. Arnaud aura beaucoup de mal à les avoir !! Alors un peu de stratégie politique s'impose pour bâtir l'avenir en 2012. Nous avons beaucoup de travail d'ici là ! En attendant objectif premier : battre la droite donc partir unis devant l'ennemi.Alors courage et ne baissons pas les bras.
Amitiés rénovatrices

Anita 09/07/2006 01:10

Salut,
Moi aussi, j\\\'ai cru avoir  été trahie. Avec un peu de recul, et  même si nous devions attendre 2012, alors qu\\\'il y a "URGENCE SOCIALE", je persiste à penser que A. Montebourg,avec la 6ème République, est  notre seul espoir.
Anita (RM-45)

alain 06/07/2006 08:38

Bien vu Thomas Rudolf, il ya longtemps que les salariés ont compris que les responsables socialistes  ne s'occupaient plus d'eux, mais de leurs carrières de leurs intérêts en s'abritant savamment derrière le mot compromis qui cache compromission, abandon, de l'idéal socialiste de Jaurès Blum etc...Bien sûr ils n'en n'ont jamais été habité, pour eux c'est un outil un moyen pour arriver à leur fin et rien d'autre.
brigetoun a raison même avec les centristes ça ne fait pas une majorité. C'est la raison  des résultats de 2002 de 2005. De la part des éléphants responsables faisons l'autruche, pas d'analyse, pas de changement de politique, en proposant moins bien qu'en 2002 sur le plan social nous gagnerons évidemment à tous coups. Alors oui la rénovation passse par des propositions sonnantes et trébuchantes exposées dans un projet clair. Ce sera beaucoup plus productif beaucoup plus médiatique qu'un manequin habillé de rose pâle.
C'est cette rénovation que nous devons défendre comme nous l'avons fait pour le non continuons.