"pour nous en sortir chacun devra faire des efforts"

Publié le par Rénover Maintenant 21

"Un nouveau modèle pour la France" qu'il disait, "du travail pour chacun, du pouvoir d'achat pour tous" qu'il promettait le Nicolas !

La croissance, il irait chercher le point supplémentaire "avec les dents".

Les SDF, il n'y en aurait plus en 2008.

La liste des promesses non tenues de SARKOZY est longue, consultez la, ici.

Il est vrai que son discours a radicalement changé ces dernières semaines et sa prestation télévisuelle à l'occasion des vœux a été d'une hypocrisie et d'un cynisme total.

Monsieur est pragmatique, Monsieur prend les décisions nécessaires pour que les français puissent surmonter la crise ... Mais la crise, selon les experts, elle était prévisible dès juillet 2007.

Malgré cela, Monsieur a engagé la France sur une voie très risquée, en particulier en mettant en place le "paquet fiscal" sans entendre les protestations des socialistes et de la gauche.

En août 2008, alors que les socialistes demandaient un plan de relance, FILLON s'offusquait et rejetait cette proposition, avec le mépris dont il sait faire preuve à l'égard de l'opposition !


SARKOZY n'est certainement pas à l'origine de la crise financière qui frappe tous les pays, mais il a été un ardent supporter de la politique qui a conduit à ce désastre, pire, alors que les experts étaient au courant des conséquences catastrophiques de ce capitalisme financier sur les économies du monde entier, il y a engagé la France au plus mauvais moment, anéantissant du même coup les possibilités de réaliser une vraie politique de relance comme l'a fait l'Espagne par exemple.


Alors, s'il en était encore besoin, il faut bien que les français qui ont voté pour SARKOZY, pas les patrons du CAC40 mais les travailleurs, les petites gens qui ont cru en ses promesses, se rendent à l'évidence et réalisent que ce président est totalement disqualifié pour imaginer, initier et mettre en œuvre une véritable politique de solidarité.


S'il y a bien une chose qui soit claire dans son discours du 31 décembre, c'est qu'il est bien décidé à poursuivre cette politique libérale après que les français les moins favorisés et les classes moyennes aient, par leurs sacrifices, permis aux spéculateurs, aux banquiers véreux de se « refaire », ceux-là mêmes qui savaient où leurs agissements les conduiraient mais qui ne doutaient pas que l'Etat, c'est-à-dire les contribuables, viendrait les tirer de là.

SARKOZY, son gouvernement et sa majorité mettent sur le dos de la crise la situation catastrophique dans laquelle se trouve notre pays, ils cherchent à nous faire le coup de la compassion et de la solidarité nationale.


La majorité actuelle est au pouvoir depuis 7 ans. Déjà en 1993, SARKOZY, alors ministre du budget du gouvernement BALLADUR, avait, par sa politique, aggravé considérablement le déficit de la France.


Cette méthode cynique n'a qu'un objectif : mieux mettre en œuvre sa  politique de destruction des services publics au profit de grands groupes privés (santé, audio-visuel, enseignement ...) en mettant l'opposition sous l'éteignoir .


SARKOZY et sa politique sont bien les responsables de la situation de la France.

Seul le Parti socialiste, rénové, sur les valeurs qui ont toujours été les siennes, est en mesure de proposer une offre politique différente, c'est une obligation : c'est le vœux que nous formons pour 2009.

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article