RM21 ETAIT AUX ETATS-GENERAUX ENVIRONNEMENT DU PS A LYON

Publié le par renover.maintenant 21

Lyon Villeurbanne 22 avril 2006

De notre secrétaire Henri MARTIN, Délégué à l'environnement de RM21.

" Samedi 22 avril se tenaient les Etats Généraux du Parti Socialiste à Lyon Villeurbanne. J’y suis allé en tant que porte-parole de l’atelier « Environnement » de RM21. Nous étions dix de la fédération du PS de Côte d’Or.

Impression générale :  assez grande satisfaction mais.......

D’entrée de jeu, Hubert REEVES, astrophysicien aux cheveux blancs, nous parle de la Terre, vue depuis les étoiles, qu’il connaît bien. Depuis que la Terre est Terre, il y a eu 5 catastrophes majeures ; l’actuel changement climatique est le début de la sixième ; elle se terminera, non par l’extinction de la vie, car la vie est robuste, mais par l’extinction de l’espèce humaine. Sauf si ???

Sur les 5 ateliers proposés, j’ai choisi l’atelier « croissance durable », parce que c’était le plus proche de notre atelier dijonnais RM21.

Quel plaisir d’entendre Pierre RADANNE, ancien Président de l’ADEME, expliquer tout ce qu’on peut faire pour compenser, et en mieux, la fin imminente du pétrole !

Quel plaisir d’entendre l’association NEGAWATT nous dire qu’actuellement l’Allemagne a plus d’emplois dans l’éolien que dans le nucléaire et que dans 20 ans elle en aura plus dans toutes les énergies renouvelables que dans l’automobile !

Quel plaisir d’entendre Béatrice MARRE, secrétaire du PS à l’environnement, expliquer que les choix de la sobriété et  de l’efficacité énergétiques, et le choix des énergies renouvelables, vont nous permettre de  sortir du pétrole, puis du nucléaire !

Quel plaisir d’entendre Nicole BRICQ, sénatrice, nous parler avec conviction de la fiscalité, forte mais adaptée, qui nous permettra d’internaliser les coûts environnementaux de l’énergie et de faire changer les comportements !

Sur toutes ces choses, le consensus semble général.

Mais, malgré la douceur du soleil printanier, malgré la courtoisie des prises de paroles, parfois émerge, à coté du consensus : un doute, une interrogation, presque un grincement ?

Car elle fut très applaudie, la jeune femme qui voit une contradiction entre, d’une part favoriser la croissance et la relance de la consommation, et d’autre part moins polluer et changer de modèle de société.

Et comment concilier ce que dit l’atelier le matin : « Nous pouvons sortir du nucléaire d’ici 2040 », « il faut engager les démarches irréversibles pour sortir du nucléaire » ; et ce que dit François HOLLANDE dans sa conclusion : « Le PS n’est pas pour la sortie du nucléaire ». ?

Conclusion 

Circulez, il n’y a rien à voir ….

Merci à Henri MARTIN d'avoir posté ce billet.

NDLR : Du coup, les verts sont pas fous : aujourdh'ui ils veulent plus s'allier au PS !! A suivre ! 

 

Commenter cet article