PODCAST DES INTERVENTIONS D'ARNAUD MONTEBOURG A LA CONFERENCE SUR LES INSTITUTIONS

Publié le par renover.maintenant 21

Vous pouvez voir et écouter l'intégralité (ou presque ) des interventions d'Arnaud MONTEBOURG à la Conférence de TALANT du 7 avril : Faut-il changer les institutions ?

Allez vite voir toutes les   vidéos à http://www.dailymotion.com/Alice22/video/112194

Merci beaucoup à Alice

Publié dans PODCASTS-RADIO-VIDEOS

Commenter cet article

renover maintenant 21 30/04/2006 21:30

Quelle est la question ?
Merci

KTO 30/04/2006 02:04

Je ne sais pas si j'obtiendrai une réponse à ce post, mais bon, je reviens quand même sur un point.Le référundum, c'est quand on demande au peuple d'exprimer sa volonté directement, par le biais du srutin universel. Tout  démocrate sait que rien ne saurait aller à l'encontre de la volonté du peuple, surtout lorsqu'elle s'exprime directement.Imaginez qu'on demande par référundum au peuple d'approuver une loi reformant le mode de scrutin du président de la république. Quelle institution pourrait s'opposer à une tel ddécision. Aucune, la preuve en est , Mongénéral l'a fait, au mépris de sa propre constitution!

jeannine 11/04/2006 21:53

géronimo, ici on est sur un site sérieux.Va jouer ailleurs...

Géronimo 11/04/2006 21:41

Montebourg, digne successeur de miterrand, le même parlé faux. C'est un digne accolite de hollande et consors.
Continuez avec vos courants, ça va faire gagner Sarko.
Ciao - Géronimo

renover maintenant 11/04/2006 16:28

Réponse à KTO
 

1) Le Référendum d’initiative populaire permet de rendre la citoyenneté plus effective par une démocratie à la fois directe et élective. Il a pour avantage de mobiliser le peuple sur un vote (quand on voit le nombre d’abstentions actuellement on peut pour sûr, s’interroger sur l’investissement de chacun dans la vie démocratique !) Les libertés de penser et d’opinion doivent s’accompagner de la liberté d’expression mais plus encore de participation et de propositions des citoyens. KTO s’inquiète d’une dérive possible de lobby (par exemple) pouvant ébranler l’édifice de la République par l’assaut de propositions fantaisistes, irréalistes ou dangereuses ! Le référendum d’initiative populaire doit bien évidemment avoir des garde-fous. (ex : nombre significatif de citoyens initiateurs du projet, puis encadrement et contrôle par les pouvoirs publics).
Ce système fonctionne très bien déjà en Suisse et en Italie et à notre connaissance aucun cas de dérive lobbysite ! Que KTO soit rassuré ! Le RIP est antidote à la crise de la représentation et est véritable source de pluralisme et dynamisme.
 
 

2) La révocation par les électeurs d’un élu en cours de mandat peut répondre à plusieurs dérives.
 
 

-          Contrôle des élus par le peuple élécteur. Cela permet aux citoyens de remédier à des manquements du sytème électoral,
-          Prévention de la corruption
-          Education politique de l’électorat
-          Favorise la pluralité
-          Encourage les élus à être digne de leur mandat et à répondre de leurs engagements devant les citoyens.
On peut remarquer que là où il existe, le processus de révocation n’a été utilisé que très rarement. Il semble que l’existence même de la révocation encourage les élus à être plus redevables et réactifs à leurs électeurs. La seule menace d’utilisation du processus de révocation est un encouragement pour les élus à reconsidérer leur position sur certaines questions et leur comportement et à encourager les électeurs à jouer leur rôle de surveillance plus activement.