Arnaud Montebourg : "Etre téléspectateur et citoyen est devenu incompatible"

Publié le par renover.maintenant 21

Le nouveau combat d'Arnaud Montebourg (PS) est dirigé contre le service public de la télévision et le peu de cas qu'on y fait de la politique.

"Le débat politique est misérable sur le service public. On est dans une arène où l'on se fait allumer si on ne joue pas le jeu. Les politiques (...) sont obligés de participer à des émissions où ils servent de repoussoir ou de punching- ball, coincés entre un acteur et un sportif". Et de fustiger "ces animateurs qui nous traitent comme de la m...".

Flamboyant mais méthodique, l'élu a envoyé pour signature un texte à tous les parlementaires qu'il compte adresser au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), "afin qu'il rappelle toutes les chaînes à leur obligation de service public". "Etre téléspectateur et citoyen est devenu incompatible", écrit-il, dénonçant "la disparition ou la relégation sur des cases horaires ou sur des chaînes confidentielles des émissions destinées à éclairer (les citoyens) sur leur choix". Cette situation "conduit la plupart des élus ou responsables politiques de ce pays à participer à des émissions de divertissement", "les vraies questions (...) ne sont jamais abordées". Le résultat, selon lui, est "accablant" : "Ne subsistent que des morceaux d'émissions politiques en fin de journal de 20 heures entre publicité et météo..."

"Ce sont les éditeurs, confie-t-il, qui obligent les auteurs politiques à passer dans ces émissions. Et le pire, c'est que (...) ça fait vendre".

Extrait du Monde du 09/04/06

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

gérard 10/04/2006 11:38

Monsieur Serge DASSAULT, éminent membre de l'UMP, parlementaire et par ailleurs, entre autre, propriétaire du 'Figaro", déclare ce matin à P.-L. Séguillon, sur la chaîne info LCI: Nicolas Beytout (directeur du "Figaro") met dans mon journal ce que je lui dit de mettre!.....édifiant, ce n'est pas un scoop mais ça a le mérite d'être clair.

gérard 09/04/2006 14:06

Dans une démocratie il est des choses essentielles: l'information objective, le débat d'idées en font partie.
Arnaud MONTEBOURG ne se satisfait pas de la TV en général et de la TV publique en particulier et de la façon dont ces médias traitent l'information.
Une fois de plus il pointe avant tous les autres politiques une situation qui est tout à fait scandaleuse.
Aujourd'hui, sur F5, l'emission "arrêt sur image" nous apprend que, toutes chaines confondues, sur le temps d'antenne consacré au CPE et aux manifestations qu'il suscite, la TV  a en consacré plus de 50% aux casseurs, TF1 arrivant en tête avec 59% (ça ne vous rappelle rien?).
Dès lors peut-on parler d'objectivité? La TV doit-elle mettre en avant la présence de quelques casseurs - dont je ne prétends pas qu'ils doivent être laissés libres d'agir, mais sur lesquels il est aussi nécessaire de s'interroger- au détriment de millions de personnes qui manifestent leur légitime inquiétude dans le calme?