LA CRISE, LE P.S. et le CONGRES DE REIMS

Publié le par Rénover Maintenant 21

SARKOZY  a été élu sur le thème de la rupture.
Rupture pour imposer le modèle économique libéral, sensé se réguler de lui-même et où l'Etat serait totalement absent.
Aujourd'hui tout le château de cartes s'effondre  et les Etats  volent au secours des banquiers véreux en mobilisant des milliards de dollars et d'euros pour les sauver.
Car il s'agit bien de sauver ce système pourri.
Il ne s'agit bien évidemment pas pour SARKOZY de changer le système mais bien d'aider ceux qui en profitent, ses amis, à passer cette mauvaise passe aux frais des petites gens.
Aux journées parlementaires de l'UMP, FILLON a déclaré  « qu'entre le capitalisme dévoyé et le dirigisme socialiste » il existait un champ politique que la droite devait investir sans complexe !
Cette déclaration doit nous interpeller, alors que viennent d'être publiées les motions pour le congrès de REIMS : les socialistes ne peuvent pas se retrouver dans ce champ politique, ils ne doivent pas se retrouver sur le même terrain que l'UMP.
Ce dont il est question maintenant, ce n'est pas de mettre un peu de régulation dans un système néfaste pour les salariés de tout niveau mais c'est de changer de système.
Aujourd'hui, seuls le PS et la gauche, unis, sont en situation pour le faire.
C'est une obligation devant l'histoire pour le P.S., elle impose de dépasser nos clivages passés  pour nous rassembler sans exclusive, sans sectarisme, sur un projet de gauche.
C'est l'ambition de  "Changer à gauche pour changer la France".
Vous devez nous rejoindre pour mettre enfin un terme à la spirale de la défaite, vous devez voter pour la motion D.

Vous pouvez nous contacter ici

Publié dans CONGRES DE REIMS

Commenter cet article