CPE : « C'est un viol politique » Arnaud Montebourg

Publié le par renover.maintenant 21

Partisan d'une VIe République, Arnaud Montebourg est l'animateur du courant Rénover, maintenant. Après l'intervention du chef de l'Etat, il estime qu'il n'y a « aucune raison que le pays trouve l'apaisement »

 

« C'est du jamais vu qu'un président promulgue une loi et annonce, dans le même temps, qu'elle ne doit pas s'appliquer en attendant une nouvelle ! Toujours est-il que le CPE est maintenu. C'est une défaite infligée aux millions de nos concitoyens descendus dans les rues. Alors que les partenaires sociaux demandent le retrait et la négociation, c'est une totale absence de réponse aux revendications de la société qui refuse l'arbitraire du licenciement et la destruction du droit du travail. C'est un viol politique par des institutions autoritaires et une aristocratie gouvernante.

Comment les citoyens pourraient-ils faire confiance à un système qui a piétiné ses engagements de négociation avant la création du CPE et de son grand frère le CNE ? Il n'y a aucune raison que le pays trouve l'apaisement avec ces vagues promesses d'amélioration ».

Interview accordée par Arnaud Montebourg au Parisien - Aujourd'hui en France dans son édition du 1er avril 2006  

Publié dans POESIE

Commenter cet article