REFLEXIONS AVANT FRANGY 2008

Publié le par Rénover Maintenant 21

Dans trois mois ce sera le congrès de REIMS.

De ce congrès, sortira une nouvelle direction dont la tâche première sera de conduire la gauche vers la victoire à l'élection présidentielle de 2012, tâche énorme.

Soyons lucide et honnête, force est de constater que l'actuelle direction en plus de 10 ans n'a pas été capable d'inventer un nouveau modèle politique en adéquation avec  les attentes réelles et profondes des travailleurs et de construire un parti socialiste moderne, ancré à gauche, en capacité de proposer face à la droite, une alternative crédible.

C'est vrai, nous lui devons de belles victoires : les européennes en 2003, les régionales en 2004 et les municipales en 2008.

Ces succès locaux montrent le talent et la capacité à diriger des élus socialistes, c'est si vrai que les maires socialistes de grandes villes, traditionnellement à droite, ont été reconduits dans leurs fonctions.

Mais elle a aussi à son actif, plutôt à son passif, la lourde défaite, pour ne pas dire la débâcle, de 2002 et dans une moindre mesure celle de 2007.

Pendant ces 10 années la direction s'est enorgueillie d'avoir préservé l'unité du parti, unité de façade qui a conduit en fait à un émiettement interne, avec les courants et les clans.

Bien sûr il est toujours plus facile de constater les dégâts après que les événements se soient produits, mais dès le congrès de DIJON, des voix s'étaient levées à l'intérieur du parti pour réclamer des changements profonds et la création d'un nouveau parti socialiste.

Le parti socialiste d'alors, s'était doucement glissé dans la peau d'un parti social-démocrate puis social libéral acceptant - de gré ou de force ? -  à la fois les institutions de la Vème République et le libéralisme économique (« mon projet n'est pas socialiste » affirmait L. JOSPIN à la télévision, quelques jours avant le premier tour de l'élection présidentielle qui devait lui être fatal !) et puis le référendum sur le traité constitutionnel (E. GUIGOU affirmant sur LCI, avant même que CHIRAC ait annoncé la tenue de ce référendum et bien sûr avant tout débat interne, affirmant donc : « ce sera évidemment OUI » !!!)....bref.

Dans sa contribution, qu'il signe d'ailleurs en tant que premier secrétaire, F. HOLLANDE semble campé sur ces positions là, refusant une VIème République primo-ministérielle (« Soyons sérieux ») et énumérant une liste d'actions propres à minimiser les méfaits du libéralisme économique et surtout il y considère que la rénovation du parti socialiste est aboutie avec la nouvelle déclaration de principe.

Cette contribution est consternante, elle fige le parti dans un immobilisme absolu : comment peut-on considérer que la rénovation du PS est aboutie alors que tout le monde sait bien que plus de la moitié des militants n'ont pas voté la déclaration de principe.

Un attelage HOLLANDE - DELANOE - ROYAL  serait une catastrophe pour l'avenir du PS, de la gauche et donc pour les français qui souffrent.

On voit bien l'idée, constituer une motion majoritaire avec les deux présidentiables qui ne pourront être premier secrétaire, poste qui tombera presque mécaniquement dans l'escarcelle d'un fidèle de François HOLLANDE - comme Jean-Marc AYRAULT - pour lui préparer la place pour la présidentielle 2012 !

Alors, disons les choses franchement, si pour F. HOLLANDE, l'idée commune est de rejeter dans une minorité, qu'il dit vouloir respecter, tous ceux qui veulent une véritable reconstruction du P.S. sur des valeurs et des principes authentiquement de gauche, il n'en est pas question. 

J'ai exprimé, ici, mon scepticisme, voire mon opposition à la démarche des Reconstructeurs considérant qu'elle réunissait des contraires.

Un certains nombre de commentaires sur le blog de Pierre MOSCOVICI laissent à penser que les strauss-kahniens, certains strauss-kahniens, voient dans cette démarche la possibilité de faire triompher leurs propres idées. N'oublions pas que lors de la désignation du candidat socialiste à la présidentielle de 2007, 80 % des militants de l'époque avaient rejeté la candidature de DSK.

De même,  l'arrivée de  M. AUBRY  et de ses amis dans le groupe des Reconstructeurs pouvait ressembler à une opération destinée à barrer la route à S . ROYAL.

Bref, si au sein des Reconstructeurs, il en est qui veulent faire de cette démarche un cheval de TROIE pour  promouvoir, le moment venu leur chef de clan, un instant en exil doré à WASHINGTON, ou trouver là les troupes qu'ils n'ont pas, il n'en est pas question non plus.

Au moment du vote, il n'y a pas que les militants, il y a tous les françaises et les français qui  n'ont que faire des querelles internes du P.S. : ils veulent des femmes et des hommes nouveaux et des vrais opposants à la politique de SARKOZY.

Aujourd'hui, il faut malheureusement le dire, le parti socialiste fait rire, la seule évocation du parti socialiste déclenche dans les médias sarcasmes et dérision.

Cette situation est insupportable quand on voit en interne la qualité des débats, l'intelligence des analyses et la force de proposition de ce grand parti qui est réelle et que tout cela est gaspillé pour des querelles de personnes savamment entretenues !

Pour espérer revenir sur le devant de la scène, redevenir crédible  après le congrès de REIMS, le P.S. devra renouveler totalement sa direction qui devra faire émerger un projet résolument à gauche, sans complexe et avec détermination.

François HOLLANDE a décider de partir ce n'est pas pour être remplacer par ceux qui soutenant sa contribution feraient la même chose, les militants doivent mettre fin au temps de la tactique, de la stratégie de clan.

D'abord et avant tout il est nécessaire que les français sachent que le libéralisme économique dans lequel nous entraîne SARKOZY a échoué ; il échouera en France comme il échoue ailleurs et comme a échoué la sociale démocratie européenne.

Et ce sont à chaque fois les plus faibles qui trinquent mais aussi les classes moyennes c'est-à-dire ceux qui travaillent, ceux qui font la richesse des entreprises, ceux qui sont les plus nombreux.

Au nom de cette idéologie destructrice ceux qui, ici, sont aujourd'hui au pouvoir, veulent nous faire croire qu'il n'y a de mondialisation possible qu'une mondialisation libérale : c'est faux !

Dans les sections, sur le terrain, nombreux sont les militants, les sympathisants, les français qui se revendiquent socialistes , réformistes mais qui refusent cette sorte de fatalité libérale que veut nous imposer la droite conservatrice pour tout simplement préserver ses privilèges.

C'est à partir de ce constat  et sur cette base que doit  se faire la reconstruction du nouveau parti socialiste.

Et  pourtant,  pourquoi cette majorité ne se concrétise-t-elle pas au sein même de P.S. ?

Ceux qui, aujourd'hui encore, ont des rancoeurs personnelles vis-à-vis de tel ou tel mais qui pensent que le P.S. doit travailler pour  "une société plus juste, plus solidaire"*, en France et en Europe, qui souhaitent  "une intervention publique réformée au service de la justice sociale "*, ceux qui "refusent une 3ème voie supposée exister entre socialisme et capitalisme et réaffirment les idéaux de solidarité et de justice"*,  ceux qui "refusent la présidentialisation du régime"* ceux qui "ne veulent pas  accepter le marché dans toutes ses imperfections "* mais au contraire " inventer un modèle de croissance qui intègre la justice sociale et la préservation de l'environnement "* ceux "qui refusent l'alignement de notre modèle social sur les standards néolibéraux que la droite voudrait nous imposer"*, ceux qui veulent "améliorer l'efficacité et la qualité [des services publiques]...pour réaffirmer leur légitimité"* ceux qui enfin pensent "que la gauche doit continuer à œuvrer à la concrétisation de l'utopie qui est , depuis la Révolution française, au cœur de sa vocation"*  il faudra bien que ceux-là se retrouvent demain pour défendre, ensemble, ces idées là et que le congrès de REIMS soit le congrès de la construction d'un nouveau Parti Socialiste.

FRANGY, avec le présence de Pierre MOSCOVICI, les journées d'été des Rénovateurs à SAINT AGNAN devront éclaircir un certain nombre de points pour permettre cela.
 

*Besoin de gauche 

Gérard RM21

Publié dans RENOVATION

Commenter cet article