INGRID BETANCOURT LIBEREE

Publié le par Rénover Maintenant 21

La déclaration de Ségolène ROYAL, sur le rôle de Monsieur SARKOZY dans la libération d'Ingrid BETANCOURT, est une déclaration tout à fait pertinente et digne d'une véritable opposante qui fait de la politique.

La France a-t-elle participé à la libération d'Ingrid BETANCOURT : NON

La France était-elle au courant de la préparation de l'opération : NON

Monsieur SARKOZY n'est donc pour rien dans la libération d'Ingrid BETANCOURT , cqfd.

Nous l'avons écrit ici, Ingrid BETANCOURT était l'otage des FARC, elle était aussi l'otage médiatique de Monsieur SARKOZY et compte tenu de l'épisode des infirmières bulgares il faut être bien naïf ou cupide, voire les deux comme Monsieur LANG, pour penser que le mini président n'allait pas exploiter à fond cet évènement pour masquer sa politique de casse du modèle social français au profit du capitalisme financier et du libéralisme économique qui fait tant de mal aux français. Il ne faudra d'ailleurs pas très longtemps, sans doute, pour voir fleurir des sondages, comme savent les faire « Opinionway- LCI -Le Figaro » par exemple, pour nous expliquer qu'à partir de cette libération, les français approuvent la politique de Monsieur SARKOZY.

Ségolène ROYAL  est donc tout à fait dans son rôle et ici on aurait aimé que Pierre MOSCOVICI  ne se répande pas en déclarations élogieuses sur le président pour son rôle dans cette libération.

Mais c'est vrai, ne pas verser dans une sorte de bêlement collectif d'admiration et de remerciements quand il s'agit d'otages n'est pas facile et il y faut un certain courage.

Il faut aussi rappeler que Monsieur SARKOZY, si prompt à expulser d'honnêtes travailleurs sans papiers, était prêt à accueillir sur le sol français des membres des FARC!

Publié dans ACTUALITES

Commenter cet article

bernadette 07/07/2008 22:19

non. le commentaire de S Royal n'est pas bon. pas réfléchi c'est le moins qu'on puisse dire. En tout cas certes pas celui d'un responsable politique ayant pensé à des fonctions de chef d'Etat. à propos de cette libératoion et ce qui l'entoure et leurs significations de stratégies politiques il y avait beaucoup à dire. Heureusement des gens de gauche ont causé solide. Sinon... le retour de bâton est rude vu le nombre de "sourires" des gens. il faut qu'elle écoute des conseillers ou des membres solides du PS ou de gauche ou a vec démension de politique étrangère, à envergure nationale ou internationale mais aussi militante pour adapter ses commentaires. Depuis le temps...