POUR QUE REIMS NE SOIT PAS UN MASSACRE

Publié le par Rénover Maintenant 21

Sur le principe, l'idée de rassembler toutes les bonnes volontés du P.S. quelles qu'aient pu être les divergences passées, pour éviter les querelles internes et « la guerre des chefs » exploitées à l'envie par la droite et les médias affidés, était bonne.

Dans la pratique la tâche s'annonçait rude puisqu'il s'agissait d'unir les contraires, « d'additionner des guéridons et des bicyclettes » comme le dit Françoise DEGOIX sur France Inter.

Il semble que depuis le dimanche 1er juin les « Reconstructeurs » soient devenus le tremplin pour une nième candidature, celle de Madame AUBRY, qui a trouvé là les troupes qu'elle n'avait pas.

Derrière les mots, pour la quasi-totalité des prétendants à diriger le PS, l'objectif est clair : barrer la route à Ségolène ROYAL, nous voilà loin, très loin, du débat d'idées.

Pour enfoncer le clou, un groupe de femmes, issues de différents courants du PS, ont pris l'initiative de lancer un appel en faveur d'une candidature de Madame AUBRY, appelé « une femme bien sûr », mais qui, nous dit-on, s'appelait à l'origine « une autre femme est possible », il n'y a plus de doute sur leurs intentions.

Dans ces conditions, je me demande ce que RM continuerait à faire avec les Reconstructeurs. Bien que restant fidèle aux valeurs et aux idées portées par Arnaud MONTEBOURG, qui fut l'un des premiers à défendre la nécessité de rénover notre parti, en ce qui me concerne, je ne suivrai pas cette logique.

Le constat d'un PS en ruine est évident : le P.S. doit donc bâtir un nouveau modèle et  il s'agit bien de proposer une véritable alternative au système actuel et non une variante sociale du libéralisme, en rejetant clairement le libéralisme économique et le capitalisme financier.

A l'intérieur du P.S., c'est sur cette base claire que ceux qui considèrent qu'un changement profond, tant du point de vue politique que social est nécessaire pour assurer aux français la liberté et  la justice et s'opposer de façon crédible à la politique de SARKOZY, doivent se rejoindre pour travailler ensemble et élaborer une contribution commune .

Au-delà du P.S. cette démarche doit permettre à tous les français qui se retrouvent sur ce constat et ces orientations d'adhérer au projet.

Gérard RM21

Publié dans RENOVATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article